Couverture anniversaireL’anniversaire, Pierre Mornet, l’étagère du bas, 16€50
D’abord publié par autrement jeunesse en 2013, l’anniversaire est aujourd’hui  réédité par les éditions l’étagère du bas, avec une couverture inédite.

C’est un très bel album onirique et complètement atypique.

Devenue adulte, une jeune femme se souvient d’un anniversaire de son enfance.

Suite à une partie de cache-cache, elle s’égare dans la forêt où elle rencontre une autre fillette, aussi blonde qu’elle est brune. Elle est son double négatif, son reflet, peut-être la part lumineuse d’elle-même.  Les deux enfants se lient immédiatement d’amitié.
Mais la reine de la nuit en a décidé autrement. La narratrice veut sauver son amitié et offre en échange tous ses rêves à la terrible reine.

anniversaire onirique

Dès le début le texte, qui nous situe entre veille et rêve, instaure un univers étrange. L’image accentue cet aspect, faisant des références multiples, qui vont d’Alice aux pays des merveilles aux peintres surréalistes, en passant par la flute enchantée.

L’histoire garde ses secrets, ses ellipses. L’auteur s’offre même le luxe d’une double page entièrement noire, d’un noir très profond, alors que l’héroïne ferme les yeux.

Cette vue subjective met le lecteur en attente, autant qu’elle impose le recours à son propre imaginaire.

Avec certains enfants, cet album touche au cœur des émotions. Entre nostalgie (si, si, même les enfants peuvent ressentir de la nostalgie) et plaisir, entre inquiétude et tranquillité, toute l’ambivalence  des sentiments trouvent échos dans ces pages.

D’autres seront indifférents, c’est là le propre de l’art, il touche différemment chaque individu.