Qui suis-je? Claire Dé, les grandes personnes, 24€50

Ce qu’il y a de vraiment chouette, avec la littérature enfantine, c’est qu’elle peut prendre des formes multiples, que l’album pour enfant peut se décliner en formats, matières, types d’illustrations très variés et que les possibilités sont infinies.

La maison d’éditions Les grandes personnes édite régulièrement des ouvrages atypiques, qui souvent sont à la frontière du jeu et du livre. De véritables objets artistiques qui incitent l’enfant à participer activement à la lecture.

Et pour cela, elle collabore avec des auteurs qui inscrivent leur travail dans une pratique artistique plus large.
C’est le cas avec la photographe Claire Dé, qui fait des livres mais aussi de la scénographie et propose des expositions ludiques dont les enfants sont de véritables acteurs.

Qui suis-je? est un grand livre frise, qui se déplie en accordéon sur plusieurs mètres. Au recto, des photos d’enfants qui manipulent des fruits. Au verso, les végétaux sont mis en scène façon Archimboldo, pour former des visages colorés.

D’un côté comme de l’autre, les couleurs sont acidulées comme un jus de citron et vives comme un champ de fleur au printemps.

Les photos sont très composées, lumineuses, joyeuses.

On peut feuilleter l’ouvrage comme un livre classique ou le déployer, en paravent ou à plat sur le sol. Selon la façon dont on va le présenter, il sera exploité et exploré différemment par les enfants. J’en ai vu qui passaient d’un côté à l’autre, pour comparer les visages des bambins et ceux créés en fruits, d’autres qui aimaient s’allonger à plat ventre, face au livre, et passer chaque visage en revue consciencieusement. Le texte nous invite à deviner de quel fruit il s’agit, et ce n’est pas toujours facile. Alors on cherche, on se trompe et si besoin, on vérifie avec les petites fiches descriptives qui complètent l’ouvrage.

Je pense que dans un cadre d’apprentissage il y a beaucoup à tirer de cet album.

Moi qui fréquente les enfants dans un cadre purement ludique, qui ne lit aux enfants que pour leur plaisir, je n’utilise généralement pas les cartes, mais j’ai constaté que quand je les laisse à disposition des enfants, ils inventent avec des jeux auxquels je n’aurais pas pensé.