Je suis un animal, Alfredo Soderguit, Didier jeunesse, 20€

Sur la page de gauche, le texte minimaliste, dans le quel le narrateur créé une comparaison. « Je suis un animal quand je mange, quand je dors, quand je parle. »

En vis-à-vis, un animal, choisi pour une caractéristique qui correspond à l’action décrite. Les images en très gros plan et le grand format sont envoutantes. On est subjugués par les grands yeux de la chouette, les oreilles rouges de la chauve-souris.
Entre le bestiaire et le portrait chinois, l’album nous incite à réfléchir sur notre animalité.

C’est étonnant toutes les émotions que procure la lecture de cet album.

Les enfants sont fascinés ou ravis, parfois un peu effrayés, presque toujours surpris. Jamais indifférents.

Chaque lecture est singulière et il n’est pas rare que cet album initie des conversations amusantes avec les enfants qui ont tendance naturellement à se sentir très proche des animaux. Attention, il n’est pas rare qu’ils joignent le geste à la parole et se mettent à imiter toutes sortes de bestioles dansantes, remuantes ou bondissantes.

Un album qui a séduit aussi Pépita.