Smack! et Hmmm… Tupera Tupera, éditions des grandes personnes, 11€50

Je vous parlais récemment de la maison d’éditions les grandes personnes et de son attrait pour les livres aux formes atypiques.
En voilà deux nouveaux exemples, venus du Japon.

Ce sont deux flip books, vous savez, ces petits livrets dont on doit feuilleter rapidement les pages pour faire apparaitre une histoire en mouvement, façon dessin animé.

Une forme, donc, qui se lit forcément rapidement et qui généralement incite à la répétition: On le regarde une première fois pour voir de quoi il s’agit et avoir la surprise de la chute, une deuxième pour bien comprendre l’histoire (car il y en a une), une troisième pour savourer les détails qui nous ont échappés jusque là et ensuite encore juste pour le plaisir.

J’ai très peu de flips books dans mon fonds de livre professionnel, et c’est dommage parce qu’ils sont parfaits pour mon métier.

Je suis amenée à lire à des enfants dans la salle d’attente d’une PMI par exemple, avant qu’ils voient le médecin. Les bambins dans ces moments là peuvent être stressés, avoir envie de jouer, on peut être interrompus pour la consultation à tout moment.

Un petit flip-book c’est la possibilité de rentrer dans un récit et d’en sortir aussitôt, on peut le regarder vite fait debout, puis décider ou non de le lire une fois de plus.

La forme même est très ludique, elle attise la curiosité des enfants les moins habitués aux livres. Ils perçoivent tout de suite que c’est une lecture offerte, que ma seule attente c’est qu’ils passent un bon moment. Et, comme ça va vite, personne ne leur reproche de partir avant la fin.

Niveau manipulation, c’est assez intéressant d’observer les petits avec ces livres. Une fillette de 18 mois a passé un long moment à essayer de faire défiler les images, calant parfois le livre entre ses genoux pour y parvenir, quand elle me l’a finalement tendu pour que je fasse défiler les images, j’ai lu dans ses yeux que je faisais là une sorte de magie.

De ces deux titres, c’est Smack! qui a ma préférence. Une charmante histoire de  gourmandise et bisous échangés sur (et sous) un joli petit pont de bois.

Hmmm… quant à lui  commence aussi par de la gourmandise. Il repose sur un humour proche de l’enfance (et, à ma connaissance très apprécié au Japon), qui, je dois l’avouer, n’est pas ma tasse de thé. Je ne vous en dis pas plus mais je vous laisse le découvrir dans cette petite vidéo.

Il est cependant affectionné des enfants qui aiment le regarder, seuls ou à plusieurs, parfois presque en cachette, ce qui semble augmenter leur plaisir! J’imagine déjà son succès en bibliothèque de rue avec des enfants de maternelle voire plus grands.