Mais qui épie la pie? Martine Perrin, saltimbanque éditions, 11€90

La pie se sent épiée, il faut dire qu’autour d’elle il y a du monde: Du chat à la vache, en passant par la chèvre, le lièvre ou le chien, tous semblent jeter un œil dans sa direction. Mais en réalité, chacun vaque à ses occupations et ce n’est que par hasard qu’ils regardent vers l’oiseau.

On découvre ainsi les animaux du jardin ou de la ferme, tandis qu’une découpe dans les pages resserre le regard sur la tête de la pie.

On retrouve dans cet album les éléments qui ont fait le succès des livres de Martine Perrin: Formes épurées, couleurs contrastées, texte court et poétique, découpes dans la page.

Tous les ingrédients sont là pour séduire les bébés, y compris le format facile à prendre en main (quoi qu’un peu lourd pour les tout petits) et les pages cartonnées épaisses qui rassurent les adultes.

On sent une grande maitrise de cette forme, le regard du lecteur est dirigé, tantôt sur la page de droite, où des découpes colorées évoquent la forme d’un oeil, tantôt sur celle de gauche, vers la tête de la pie. Et en point d’orgue, la chute propose une surprise qui fait mouche avec les bébés mais aussi les bambins plus grands.

Un album à proposer à des nourrissons sans modération.