Tout sur les tremblements de terre, Perceval Barrier, Matthieu Sylvander, école des loisirs, 12€20.

Voilà un moment que l’école des loisirs s’amuse à croiser les genres. Entre les romans et la bande-dessinée par exemple. Mais aussi, de plus en plus, entre les albums et les documentaires. C’est le cas dans le très précis  Comment fabriquer son grand frère et c’est encore le cas ici. Et une fois de plus, la réussite est totale.

Dans la plaine immense et tremblotante, Aigle tremblotant est occupé. Il compte. A chaque fois que la terre tremble, il fait une encoche sur son totem. Et il en a déjà fait 2 556 761 quand arrive un gros camion jaune conduit par un homme qui à la coupe de cheveux de Trump mais qui à l’air sympa quand même. Enfin mois antipathique en tout cas. Appelons le Bob (parce qu’il s’appelle Bob).

Lui, il a des projets. Une grande ville sera bâtie dans la pleine. Avec plein de trucs supers comme une piscine, une gare, un aquarium géant, bref, il s’emballe déjà. Et, dans le même temps, il se met à l’ouvrage.

Mais évidemment, dès que la terre tremble, son ouvrage s’effondre. Avec les conseils avisés d’Aigle Tremblotant et surtout les connaissances technique de Tablette Tactile il va peu à peu comprendre le phénomène des tremblements de terre, les normes de constructions pour y résister et encore bien des leçons de la vie mais ça, je vous laisse le découvrir dans l’album.

Un livre hybride entre une histoire, pleine de sagesse et d’humour à la fois et un documentaire, pris en charge par la fameuse tablette tactile.

La mise en page, le changement de cadre et de typographie permettent de savoir dans quel domaine on se trouve et j’ai vu des enfants, parmi les plus jeunes, passer les explications scientifiques alors que d’autres sautaient les pages d’histoire.

Moi je trouve que le mélange des deux fonctionne à merveille et je n’aurais pas l’idée de sauter la moindre page (mais les enfants, ils ont le droit, ne les obligez pas à tout lire, vous n’aimeriez pas qu’on vous le fasse avec vos livres à vous).

Après une chute savoureuse, les auteurs nous offrent un bonus (où l’on apprend que Bob s’appelle Bob, je vous l’avais bien dit) sur leurs vies d’auteur/sismologue pour Matthieu Sylvander et d’illustrateur amateur de chocolat pour Perceval Barrier. Un petit plus qui est aussi l’occasion de donner quelques précisions supplémentaires sur les tremblements de terre mais qui permet aussi aux enfants d’avoir en tête que derrière un livre, il y a des auteurs. Parfois, ça les trouble autant que s’ils avaient rencontré leur instit au super-marché du coin.

Enfin, pour finir de vous convaincre de vous précipiter dans votre librairie le commander, sachez qu’avec ce livre vous apprendrez sans doute des choses, vous vous amuserez probablement autant que vos bambins et que les papis/mamies/oncles/amis de passages seront ravis de le lire à vos gamins quand ils viendront manger chez vous. Ce qui, il faut le dire, est très appréciable.