Ouvre moi ta porte Michaël Escoffier, Matthieu Maudet, loulou et cie 12€30

isbn: 978-2-211-21424-7

Dehors il fait tout noir, on devine qu’il ne fait pas chaud. Mais dans sa maison, qui apparaît quand on soulève un cache, le lapin prend tranquillement une tasse de thé bien chaud. C’est douillet là dedans. Mais voilà que toc, toc, toc, le cerf frappe. Bon, on la connaît la chanson, le cerf est poursuivit et le lapin l’invite à se réfugier chez lui. Ah oui mais non, ce n’est pas un chasseur qui le poursuit, c’est le loup.

D’ailleurs, le voilà qui frappe à son tour à la porte, lui aussi se dit poursuivit. Le lapin n’est pas d’accord pour lui ouvrir, quant au cerf, il est déjà planqué sous le canapé.

Qu’à cela ne tienne, le loup passera par la cheminée. C’est qu’il n’a vraiment pas l’air rassuré, le bougre. Le lapin et le cerf, voulant le fuir, sortent à leur tour de la maison. Pour revenir aussitôt en courant.

Au premier regard, l’histoire ne casse pas trois pattes à un canard. Mais son rythme de course folle, qui évoque celui des cartoons, les flaps et les caches qui, pour une fois servent l’histoire, les expressions des personnages en font un album réussit.

Les enfants apprécient beaucoup de voir l’intérieur de la maison du lapin en soulevant le cache qui en forme le mur, ils relèvent des détails dans l’image. Moi j’aime bien le côté maison de poupée. Et puis il y a l’arrivé d’un seul coup d’un élément en couleur dans l’image en noir et blanc, qui les fait réagir à coup sûr. La chute, bien qu’attendue pour les plus grands, fonctionne bien. Un album sympa où les enfants auront la joie de voir le loup avoir peur, ce renversement des rôles les amuse généralement beaucoup.

Voir aussi l’avis de Kik