Merveilleuses naissances, Ania Bestard, éditions Saltimbanque

C’est toujours un peu mystérieux pour les enfants, la naissance. La leur, bien sûr, enfin celle des petits humains mais aussi celle des animaux.

Dans ce très joli documentaire les bambins peuvent découvrir des modes de procréation pour le moins étonnants : les bébés hippocampes qui grandissent dans la poche marsupiale de leur père (on rappelle au passage que les hippocampes sont des poissons, ce qui suffit à surprendre le jeune lecteur), les spectaculaires transformations des têtards en grenouilles ou des chenilles en papillons ou l’autonomie des bébés tortues qui doivent se débrouiller seules dès la naissance.

La forme est soignée, le dessin au trait fin sur fond blanc est très joli.
Des pages de papier calque alternent avec le papier classique. Cela donne un petit aspect ludique que les enfants apprécient en général. De mon côté j’avoue que je n’ai pas trouvé qu’elles se justifiaient pleinement, à part peut-être pour renforcer l’idée de lever le voile sur les mystères de la naissance.

La jaquette, également en papier calque, est assez fragile et ne résiste pas très longtemps aux manipulations des petites menottes. C’est dommage parce qu’elle est très attractive pour les enfants.

Concernant le texte, j’apprécie sa précision associée à sa simplicité. Un bien joli premier documentaire.