Les couleurs de mon jardin, Agathe Singer, maison Eliza, 10€90

Vous qui suivez ce blog vous le savez, avec les bébés je lis beaucoup de récits. Des histoires, pas toujours courtes d’ailleurs, que je choisis pour leurs textes mélodieux ou pour leurs images attractives.

Mais de temps en temps, j’aime aussi revenir aux imagiers avec les très jeunes enfants. Aux côtés des très classiques, comme le très célebre noir sur blanc, de  Tana Hoban (dont, j’ose l’avouer, j’ai fini par me lasser au fil des années) j’aime ajouter des nouveautés.
Les couleurs de mon jardin s’est imposé rapidement dans mon fonds de livres et je l’utilise souvent quand j’aborde un bébé de moins d’un an.

Il présente, sur chaque double page, une fleur isolée sur fond blanc en vis à vis de cette même fleur en massif accompagné d’un petit animal ou insecte.

Le texte est uniquement composé du nom de la fleur.

Si de nombreuses couleurs sont représentées elles ne sont pas mentionnées. Je suppose que bien des parents ou éducateurs auront l’idée de les nommer mais cela ne me semble pas nécessaire, en tout cas avec les enfants d’âge pré-scolaire donc en dehors de situation d’apprentissage.

Les tout petits, eux, regardent intensément les pages et écoutent avec plaisir les noms des fleurs: ils aiment la nouveauté et y trouvent souvent des mots encore jamais entendus.

Cet album est moins simple qu’un imagier qui présenterait un objet sur fond blanc. Cependant, les enfants apprécient généralement la complexité, ils arrêtent d’ailleurs généralement leur regard longuement sur la page de droite, la plus remplie. Ils l’explorent, la décryptent, la touchent parfois (et oui, tentent de la mettre dans la bouche, rien de nouveau sous le soleil, les bambins aiment à gouter les livres)

Un bien joli petit album qui a été apprécié aussi par Pépita et Sophie.