10 chats, Emily Gravett, kaléidoscope10 chats, Emily Gravett, kaléidoscope, 2022, 13€

Perso mon préféré c’est celui qui tire la langue, en bas à droite sur la couverture.

Mais ils sont tous franchement adorables et attachants, les 10 chats croqués par Emily Gravett dans cet album.

Il y a la mère, une chatte au pelage blanc, et les chatons qui s’ébattent joyeusement autour d’elle. Les trois pots de peinture aux couleurs primaires que l’on voit sur la page de titre laissent présager quelques bêtises colorées.

Effectivement, les petiots vont s’en donner à cœur joie, pendant que leur mère est abandonnée au sommeil.

10 chats, Emily Gravett, kaléidoscope

J’aime énormément le trait de cette illustratrice, qui parvient à saisir les postures félines et à les montrer avec malice et tendresse. La chatte s’étire dans son sommeil, change de position, la bouille presque souriante elle semble indifférente aux cabrioles de ses petits. On envie sa sérénité!

Le texte, très court, attire l’attention des jeunes lecteurs sur les caractéristiques des chats, les mélanges de couleurs et leurs actions. Comme le titre le laisse supposer, 10 chats est aussi un livre à compter, qui invite les enfants à dénombrer les éléments sur l’image: 4 chats à la robe tachetée, 8 barbouillés de vert etc.

Je suis persuadée que cet album fera la joie des enseignants de maternelle tant il permet d’aborder de notions. Le dénombrement, les couleurs primaires et secondaires (ce qui est également annoncé graphiquement dès la couverture), du vocabulaire et une partie de l’histoire portée seulement par l’image en fin d’album. (il aurait toute sa place dans mon top 20 pour la maternelle d’ailleurs)

Mais, à mon avis, ce qui intéressera surtout les enfants, c’est vraiment la qualité des illustrations. Et aussi peut-être de voir que les frasques des chatons restent impunies…

10 chats, Emily Gravett, kaléidoscope