Un arbre merveilleux, Delphine Grenier, Didier jeunesse, 13€50

Un narrateur invisible décrit avec amour et minutie l’arbre qui pousse dans son jardin.
Si, en début d’album, une chaise longue témoigne de la présence humaine à proximité, c’est vraiment la nature qui est mise à l’honneur dans le reste de l’album et on oublie le narrateur jusqu’au moment de la chutte (plein de charme, mais que je ne vous dévoilerais pas)

Au fil des saisons, l’arbre abrite tour à tour toute une petite bande d’animaux.

Chats, écureuils, loirs et oiseaux s’affairent dans ses branches.

Une année s’écoule entre de début et la fin de l’album, on repère les saisons à la vie de l’arbre: Il se couvre de fleurs roses, puis de fruits: c’est un cerisier.

Comme dans son précédent album, Déjà, Delphine Grenier à inséré une double page qui se déploie, offrant une vue panoramique sur les branches.
On devine le bruissement des ailes des mésanges, le ronronnement des chats, le chant de la pie.

Chacun, trouve sa place dans les ramifications du cerisier.

Delphine Grenier aime varier les techniques d’illustrations et travaille souvent en volume. Dans ses deux derniers albums, elle revient à l’aquarelle, plus conventionnelle. Je trouve qu’elle excelle dans ce style, ses images sont d’une grande fraicheur, pleines de mouvements, elles attirent l’œil des enfants comme de leurs parents.