HEU-REUX! Christian Voltz, Rouergue 

Attention attention, aujourd’hui est un grand jour, Grobull, splendeur des pâturages, taureau-tyran craint et respecté marie son fils unique! Le paternel roule des mécaniques, il sent la testostérone à plein nez, et pour l’événement, il n’a pas fait les choses à moitié. C’est bien simple, toutes les vaches de la région sont invitées à se présenter au prince qui fera son choix.

Jean-Georges, le fiston, lui, s’apparente plus au petit veau qu’au taureau redoutable. Qu’importe, accompagné de ses deux meilleurs amis, Ginette la poulette et Hubert le bélier, il se prête à  la cérémonie. Le premier ministre, un âne obéissant (ceci est une fiction, bien entendu) dirige les opérations.

Les images de bric et de broc de Christian Voltz sont toujours aussi drôles, pleines de mouvements, loufoques. On y voit un Jean-Georges de plus en plus piteux, le pauvre veut bien y mettre de la bonne volonté mais aucune des vaches ne fait battre son cœur. Mais attention, Grobull est un dictateur moderne, il ne veut que le bonheur de son fils, après tout, c’est ce qui compte. Le petit sera Heu-reux nom de nom! Il est prêt à sacrifier la tradition s’il doit en être ainsi. Aucune vache ne lui convient? Soyons fous, il peut choisir une truie. Ou même une jument, une brebis, pire, une CHÈVRE! Moderne j’vous dis! Heureux qu’il va être le fiston!

Avec un texte enjoué qui prendrait presque par moments des allures de conte traditionnel, un sens du rythme délicieux qui se retrouve à la fois dans l’image et dans les mots, l’auteur nous entraîne dans ce qui est avant tout une histoire, de qualité qui plus est. Le message, qu’on pourrait résumer par la phrase « aimez qui vous voulez » vient ensuite, avec une saine évidence.

Un album salutaire que je ne saurais trop recommander.