Les aventures d’une petite bulle rouge. I. Mari école des loisirs 11,20€

ISBN :
2-211-01090-3

Il y a des auteurs qui sont indémodables. Le temps passe, leur livres sont toujours disponibles dans les rayons des bonnes libraires et ils suscitent toujours la joie des enfants qui les découvrent. Iela Mari est de ceux là. Et son album « les aventures d’une petite bulle rouge » est un classique dont on ne se lasse pas, comme « petit bleu et petit jaune » ou encore « Max et les maximonstres ». Il fait partie, à mes yeux, des indispensables à avoir dans une bibliothèque de crèche ou d’école maternelle.
L’histoire y est racontée avec poésie mais sans paroles. Les métamorphoses successives d’une petite bulle qui deviendra ballon, pomme papillon… Seul élément de couleur, elle se détache sur la page où le reste de l’illustration est simplifié à l’extrême: un simple trait noir qui dessine un visage, une branche, une main.

L’enfant qui découvre cet album est amené à lire l’image, à l’interpréter. Parfois, il émet ses hypothèses à voix haute: « c’est un chewing-gum? Non, regarde! La pomme est cassée? C’est devenu autre chose… » Il pointe du doigt, interroge et s’interroge, est parfois perplexe. Il revient en arrière, relit le livre, redécouvre, comprend plus finement ou autrement.

D’autre fois, il reste silencieux, et c’est nous qui sommes perplexes. « Qu’est ce qu’il en pense? Qu’est ce qu’il en comprend? A-t-il aimé? » Les réponses à ces questions lui appartiennent, mais on peut tout de même supposer que si l’enfant reste tout le temps du livre, c’est qu’il y trouve son compte.

Et puis, il y a ceux qui ont besoin de mots. Ils pointent le doigt vers le livre et d’un ton impérieux, ils demandent « Lis ». Alors j’explique. Non, dans ce livre, il n’y a pas de mot à lire, par contre, il y a des images qu’on peut regarder ensemble. Et je m’autorise quelque interprétation (car décrire une image, c’est toujours l’interpréter). « Je vois une pomme, tu ne crois pas? j’ai l’impression qu’en tombant, elle s’est cassée, que va-t-elle devenir d’après toi? » l’enfant est libre de répondre ou non, ensemble, on construit notre lecture du livre, unique, provisoire, ce qu’est le livre dans ce moment précis, avec cet enfant précis, qui sera forcément différent une autre fois.