J’aimerais, Stephanie Demasse-Pottier, Gérard Dubois, éditions l’étagère du bas

Dans son lit, le petit garçon est déjà en pyjama.

Mais il se projette dans mille et une autre situations.

« J’aimerais voler comme une feuille au vent »,  » j’aimerais parcourir le monde »

Sur l’image, les fantasmes de l’enfant prennent vie, son lit devient bateau ou niche géante, le décor de la chambre se fait presque oublier.

Un catalogue de situation qui parfois prennent tout leur sens grâce aux illustrations.

Quand le texte nous dit par exemple « j’aimerais avoir un don », c’est l’image qui nous dit que c’est l’invisibilité que l’enfant a choisi.

Le jeu pourrait se poursuivre indéfiniment, mais la mère, qui était hors champ jusque là finit par y mettre fin, il est temps de dormir.

On se laisse volontiers porter par les très jolies illustrations de Gérard Dubois, et il n’est pas rare que l’album se prolonge dans les discussions avec les enfants, portés par le livre on partage à notre tour nos envies du moment.

Un album apprécié aussi par #celine