L’infini voyage, Sachie Hattori, Le petit lézard, 15€

Et si le voyage le plus important, le plus fondateur, le plus merveilleux était celui qu’on accomplit avant sa naissance?

Dans l’infini voyage, une fillette se souvient de cet avant féérique et décide de le raconter à sa mère avant d’oublier.

C’est l’explosion d’une étoile qui se transforme en centaines d’étoiles bébés. Tous flottent dans un ciel noir, parsemé d’étoiles blanches. Ils ont le visage poupon, des tenues colorées et cette posture propre aux nourrissons, poings serrés et membres repliés.

Le voyage sera parsemé d’aventures et de rites initiatiques. Chacun choisit la famille dans la quelle il va naitre avant d’embarquer dans de grands bateaux.

Il faudra marcher, voler, nager. Faire preuve de solidarité et de courage.
Si chaque bébé est unique, tous partagent ces qualités. Malgré les dangers, les enfants avancent sans peur, conscients déjà d’être attendus.

Absolument tout dans cet album est plein de charme: Le graphisme d’une grande délicatesse, la mise en page soignée, le texte poétique et concis.

Au-delà de leur très grande beauté les images donnent de cette toute première enfance une vision à la fois joyeuse et héroïque.

Ces bébés, qui sont acteurs de leur naissance, conscients du monde, traversent les épreuves qui les rendront aptes à affronter la vie.

C’est beau, c’est doux, c’est intelligent et c’est mon coup de cœur de la rentrée.