Tout petit, Marie Sellier, Ilya Green, Casterman, 14,95

Les yeux clos, les joues roses, les petits poings serrés, tout dans ce bébé respire la sérénité. Il est d’abord présenté seul, paisiblement endormi, confiant.

« Mon tout petit, mon tout petit plein de vie, sur cette terre, il y a bien plus grand que toi ».

Poc, le chien, maman et papa, mais aussi l’arbre du jardin, vont accompagner le bébé dans sa découverte de son environnement.

Au fil des pages, l’enfant grandit. Après avoir évoqué tout ce qui est plus grand que lui, on énumère ce qui est plus petit: l’écureuil gris, le papillon. L’air de rien, l’album situe l’enfant au coeur du monde, un monde fait d’interactions dans le quel, petit ou grand, chacun a sa place. Un espace infini, où l’enfant s’insère naturellement dans la campagne environnante.

Avec son grand format et ses images très colorées, l’album attire l’oeil et le texte chatouille agréablement l’oreille des bébés. Il s’en dégage une douce chaleur.