Rosalie aime le rose (mais pas seulement) C. Cantais L’atelier du poisson soluble 12€

isbn:978-2-35871-039-8

Rosalie, comme “Raoul la terreur”, est une créature pleine de poils. Roses les poils. Elle se doit donc être une délicate jeune fille, n’est-ce pas? Elle savoure un petit moment d’intimité. Qui sera rapidement interrompu par la survenue de Barnabé. Il a le chapeau d’Humphrey Bogart, il est débordant de testostérone, et il fait du gringue à la douce Rosalie. Sans grande délicatesse.

Mais on n’est plus à l’époque d’Humphrey Bogard et la belle sait le remettre à sa place. Un moment savoureux pour la féministe que je suis.

Avec ses papiers découpés, Claire Cantais donne aux personnages expressions et profondeur. Le texte tout en dialogue s’associe aux illustrations pour donner du rythme et du mouvement à l’ensemble. Et quand on apprend que, certes Rosalie aime le rose, mais que ce n’est pas pour autant la jolie poupée qu’on imagine, la chute est savoureuse.