Grand-mère sucre et Grand-père chocolat Gigi Bigot, Josse Goffin, Bayard jeunesse, 4.90€

isbn: 978-2747001427

Ce n’est pas un hasard si on l’a si vite et si bien en bouche. Le texte de gigi Bigot se prête naturellement à une lecture à voix haute parce que c’est un conte, donc issu de la tradition orale.
L’histoire de cette grand-mère et ce grand-père si différents et pourtant amoureux existe dans plusieurs versions. Celle-ci à ma préférence parce que quand je la lis j’ai l’impression d’avoir un bonbon dans la bouche, je la savoure les mots s’enchaine avec perfection.

Grand-mère sucre et Grand-père chocolat eux aussi savourent les mots. Ils se disent des mots d’amour, des mots rond comme des marrons, et lisses comme du réglisse. Jusqu’au jour où ils ne s’aiment plus du tout du tout et où les mots de grand-père chocolat vont blesser grand-mère sucre.

Mais ce n’est pas la moitié d’une bonne femme cette grand-mère sucre et bientôt la situation sera retournée… Avant que l’histoire ne se finisse bien.

Si le thème de la dispute est souvent traitée en littérature enfantine, c’est rarement par le prisme du conflit entre adultes. Sauf quand il s’agit d’aborder la séparation des parents, ce dont il n’est pas question ici.
Querelles, réconciliations, la vie de ce vieux couple n’est pas de tout repos, et j’aime assez l’idée de montrer une vision de la vieillesse qui sort des sentiers battus.