Chrysalide, Pog, Maurèen Poignonec, Cépages, 13€

Dans un jardin d’hiver, sous une grande verrière, une vieille dame prend soin des plantes et des animaux qui l’entourent. Il y a le chat, qui dort à ses pieds, les insectes qu’on devine dans les fleurs, les oiseaux qui viennent se reposer.

Et puis, il y a le cocon. Quand il s’ouvre, on n’assiste pas à la naissance d’un papillon comme on s’y attendait mais à celle d’une petite fée, délicate et charmante, avec ses joues roses et ses ailes de moucheron.

Elle découvre ce monde avec toute la délicatesse et la douceur qu’on peut attendre d’une fée.

Et elle y croise deux enfants, qu’on a déjà aperçu dans l’image sans qu’ils ne soient jamais mentionnés par le texte.

J’avoue que l’histoire m’a laissée un peu perplexe, je me suis demandée où l’auteur voulait en venir, ça ne raconte pas grand chose de plus que cette étonnante naissance.
Mais les illustrations de Maurèen Poignonec font toujours mouche avec moi, je suis sous le charme à chaque fois que je découvre un de ses livres.

Ouvrir cet album, c’est respirer une grande bouffée de nature. La
fraîcheur et la délicatesse des illustrations dans lesquelles le blanc
domine, les nuances de vert des plantes et les touches de couleurs des fleurs attirent l’œil. Les personnages sont tous tendres, expressifs et attachants au premier regard. Je suis particulièrement sensible aux cheveux en bataille de la vieille dame et à la petite bouille des chats qui se promènent dans l’album.

Un livre qui m’a été offert par Sophie, et qu’elle a chroniqué ici.