Des poules et des œufs, Pauline Kalioujny, Thierry Magnier, 14€90

Dans le carton épais de la couverture un petit poussin est découpé.

C’est lui qui, des qu’on ouvre le livre, pose LA question : « Dis, maman, je suis né comment ? »

La réponse de la poule est la plus simple possible: « D’un œuf, et d’une poule et d’un coq, la poule a pondu l’œuf »

Mais, bien entendu, une nouvelle question survient, qui plonge le petit poussin dans cette réflexion sans fin: qui de la poule ou de l’œuf, est arrivé en premier.

Dans chaque page, l’élément clé est découpé, formant à gauche un jeu de profondeur, dans le quel œufs et poussins s’emboîtent, à la façon des poupées gigognes.

La répétition de l’image de plus en plus petite, évoque ce que l’on peut observer quand deux miroirs sont face à face.

Une représentation de l’infini, offerte aux très jeunes enfants.

Avec un texte et des formes très simples, un bel objet aux pages très solides (et une reliure en tissus, qui évite que les pages se séparent rapidement), Pauline Kalioujny parviens  à proposer une petite réflexion philosophique pour les tout petits.