Rouge c’est mieux Kathy Stinson, Robin Baird Lewis, pastel 11€

isbn: 978-2-211-20903-8

J’adore ces espèces d’obsessions, en apparence irrationnelles, des bambins. Kelly, son truc, c’est le rouge. Elle trouve toujours de bonnes raisons pour choisir les objets rouges plutôt que les autres. Les chaussettes rouges, c’est bien connu, sautent plus haut que les blanches. Alors bon, être assorti à la robe, hein, c’est secondaire, il faut avouer. Les gants rouges sont certes troués mais ils font de bien meilleures boules de neige que les marrons.

L’image, qui montre Kelly seule sur un fond blanc, accentue le propos du livre: Cette fillette indépendante sait ce qu’elle veut. Point de coquetterie pour elle, elle préfère les barrettes rouges, qui lui font une coiffure rigolote, à celles qui vont avec la robe rose.

Hors champ, la mère intervient: Elle est la voix de la raison, celle qui sait qu’il vaut mieux des bottes chaudes que des bottes de pluie quand il neige. Celle aussi qui a déjà versé le jus dans le verre vert. Loin des enfantillages de Kelly, rationnelle, la mère. Mais elle reste hors champ et la fillette reste sur ses positions: elle préfère le rouge, parce que le rouge c’est mieux! Et ça, ça ne se discute pas.
Je ne peux que lui donner raison, personne ne peut contredire un argument aussi imparable.

Un très chouette album qui met en valeur l’affirmation de soi, tellement importante pour les enfants qui grandissent. Avec en prime des illustrations un peu rétros pleines de charme.