Axinamu, F. Pittau et Gervais Panama, (réédition chez les grandes personnes)19.50€
ISBN : 9782755701562

C’est, sans le moindre doute, mon album préféré du duo Pittau/Gervais. Quand on le parcourt, on va d’émerveillement en émerveillement. La couverture, déjà donne envie d’en savoir plus. Outre le très grand format (on sent qu’on va entrer entièrement dans le livre), le titre intrigue, même si l’image nous met sur la piste d’un anagramme du mot animaux.

 

Et, surprise, au bout de quelque pages, il se déploie encore, ce n’est plus deux grandes pages qu’on a sous les yeux mais quatre, avec des caches en noir et blanc à soulever.
Les fenêtres se succèdent et les animaux surgissent, en pop up, ou se découpent au pochoir sur le blanc de la page. Des mammifères peints de façon extrêmement réaliste, proches de la planche documentaire.

Ici, on ne voit d’eux que les yeux, à travers un volet qui n’est pas sans évoquer le travail de la photographe Tana Hoban dans « regarde bien » , là ce sont des empruntes ou encore un morceau de pelage qui sont montrés, et l’enfant essaye de deviner (les adultes aussi d’ailleurs, ce n’est pas toujours facile)
Cet album, très sérieux et précis, réussi à être aussi très ludique. En milieu d’ouvrage, les animaux se mélangent dans un pèle-mêle en deux parties, permettant à l’enfant de former des animaux improbables, mélange d’éléphant et de souris, d’antilope et de singe.
Succès garanti auprès des plus jeunes (il faut juste trouver la position confortable pour qu’ils puissent l’apprécier, c’est difficile tant qu’ils ne tiennent pas assis, la taille peut les impressionner) et des plus grands puisqu’il séduit généralement les adultes (et il a eu un certain succès auprès d’adolescents, qui ne sont pourtant pas un public facile)

*édit: cet album est désormais disponible chez l’éditeur [les grandes personnes.