Après le top des albums à avoir en section de bébés, celui destiné à la section des moyens, il fallait bien que je fasse de même pour la section des grands de crèche.

Pour ce faire, on va partir du principe que dans votre établissement, les bébés et les moyens sont nourris d’histoires, qu’ils ont déjà acquis des habitudes de manipulation (et que vous n’êtes pas en sous effectif chronique, oui, je sais, je suis optimiste).
Nous pouvons donc aborder des histoires longues. A partir de deux ans, le langage se développe de façon impressionnante. Il ne faut pas hésiter à proposer un vocabulaire riche et varié (et surtout, gardez tous les mots compliqués que vous trouvez dans les livres, ce sont souvent les préférés des enfants et c’est comme ça qu’ils apprennent). C’est aussi le début de cette fastidieuse période où le mouflet peut nous demander « pourquoi » environ 250 fois en seulement une minute. Les livres leur donnent plein de sujets d’interrogations nouveaux (comment ça c’est pas le but?). Alors qu’ils développent le jeu symbolique, dans la lecture ils aiment vivre des aventures, s’identifient peut être aux personnages, apprécient des sujets variés, et accèdent au sens symbolique des histoires.

On peut se régaler à choisir des livres pour les grands. Les propositions éditoriales sont nombreuses et pour peu qu’on ait une chouette bibliothèque dans le quartier on peut leur proposer des nouveaux livres toutes les semaines, on aura toujours l’occasion de les lire, ils aiment la nouveauté. Pour autant, le plaisir de la relecture est toujours là et ils peuvent demander inlassablement (et avec insistance) le même livre pendant de (longs) mois. Il est alors (très) important de choisir des albums que l’on peut lire des dizaines de fois sans s’ennuyer.

J’ai joué le jeu de me contenter de 20 titres, comme pour les autres tops. Mais sachez que ça a été au prix d’une grande souffrance et je ne saurais trop vous conseiller d’en avoir bien plus dans votre section.

 

Le bain de Berk

Julien Beziat, l’école des loisirs

Ce n’est peut être pas le livre qui vous aidera à convaincre les enfants qu’il faut laver leur doudou mais il sera l’occasion d’une bonne partie de rigolade. C’est déjà pas mal.

.

.

.

.

Gare au renard

Pat Hutchin, Editions Circonflexe

Rusé, le renard? Pas tant que ça, ce benêt enchaîne les maladresses. A ce compte là, il n’est pas prêt de croquer Rosie la poule, qui feint l’indifférence.

.

.

 

Heure bleue

Isabelle Simler, éditions courtes et longues

Un album contemplatif, qui nous fait voyager autour du monde entre chien et loup, à la découverte de tous les animaux bleus. Idéal pour aider un groupe de bambin à se poser

.

.

.

Ma maison

Laetitia Bourget, Alice Gravier, les grandes personnes

Un grand livre paravent, dans le quel on scrute les détails d’une maison de campagne et de son environnement.

.

.

.

Koi Ke Bzzz?

Carson Ellis, Helium

Quel plaisir, alors qu’on entre dans le langage, de jouer encore avec les onomatopées et d’y mettre du sens! Un album étonnant mais dans le quel les enfants se repèrent sans difficulté.

.

.

.

 

Réveillés les premiers

Komako Sakaï, l’école des loisirs

C’est le petit matin, tout le monde dort encore. Quel beau moment de liberté pour Ana et son chat Shiro.

.

.

 

Joyeux anniversaire

C. Nakagawa J. Koyose Rue du monde

Les engins de chantier sont prêts, ils vont préparer un magnifique gâteau d’anniversaire.

.

.

lapin comptine mathisUn petit lapin se cache dans le jardin

Mathis, Aurore Petit, Milan

La célèbre comptine revisitée dans une version pleine d’énergie, succès garanti mais à éviter pour le retour au calme avant la sieste.

.

.

.

.

La vie d’aventurier

Jean Bossard, Pastel

Aujourd’hui, Karl et Lütti s’improvisent baby-sitter. Ils sont pleins de bonne volonté, ce qui est déjà pas mal. Avec eux, Terro, le bébé, va vivre de folles aventures.

.

.

.

Mon papa

Anthony Brown, kaléidoscope

Il est bien mon papa. Parfois un peu ridicule mais toujours formidable. Un album plein d’humour et bourré de détails savoureux.

.

.

.

.

 

Sur le chantier

Byron Barton, l’école des loisirs

Je dis pas ça uniquement parce que, dans cet album, il y a une femme qui conduit un tractopelle. Mais parce que ces gros engins, qui détruisent puis construisent leur environnement, ça parle beaucoup beaucoup aux enfants.

 

 

Premier matin

Fleur Oury, les fourmis rouges

C’est la première rentrée pour petit ours. Il est inquiet. Il va lui falloir tout le trajet vers l’école pour être rassuré.

.

.

.

Le ça

Matthieu Maudet, Michaël Escoffier, l’école des loisirs

Il semble que chez les grands, il faut absolument un livre sur le
thème de la propreté. Ne cherchez plus, c’est celui là qu’il vous faut!

.

.

.

Maman Renard

Amandine Monmenceau, l’agrume

Un très bel album, aux pages découpées, qui aborde la séparation avec une très grande douceur.

.

.

.

.

 

Max et les maximonstres.

Maurice Sendak, l’école des loisirs

Bon, je sais, j’avais dis que j’éviterais de mettre les classiques-archis-connus . Mais il n’y a pas meilleur album pour parler de la colère aux enfants.

.

.

 

Bébé va au marché

Atinuke, Angela Brooksbank, éditions des éléphants,

Confortablement installé dans le dos de sa mère, bébé découvre le marché. Il est tellement adorable que les marchands lui offrent fruits et autres gourmandises, sans que sa mère ne s’aperçoive de rien

.

.

Sur les genoux de maman

Ann Herbert Scott, Glo Coalson, l’école des loisirs

Mickaël et sa maman partagent un moment de câlin. Mais pas loin, bébé dort, et quand il se réveille il faut bien lui faire une petite place…

.

.

.

Bébés chouettes

Martin Waddel, Patrick Benson, l’école des loisirs

un classique qui s’est imposé dans les crèches, c’est l’album star pour aborder la séparation en douceur et avec talent

.

.

 

 

Les deux grenouilles à grande bouche

Pierre Delye, Cécile Hudrissier, Didier jeunesse

Prolongement incontournable et hilarant de l’album « la grenouille à grande bouche », ce livre qui se raconte et se chante à la fois rencontre toujours un très vif succès.

 

 

 

C’est ma mare

Claire Garralon, MeMo

Une seule mare, deux canards. Pas de problème, on peut partager. Mais les canards sont de plus en plus nombreux, et les frontières qui divisent la mare se multiplient. Et s’il y avait une autre solution? Un album très drôle qui incite à la réflexion.

 

 

 

J’espère que cette sélection vous a intéressés, n’hésitez pas à me faire part de vos incontournables en commentaires.